Le Mousso, un chef d’oeuvre visuel et culinaire

DSC_0552

DSC_0561

Le Mousso, vous connaissez?

Aujourd’hui, je vais vous parler de mon dernier coup de cœur, à Montréal, Le Mousso. Comme je l’ai déjà mentionné dans un précédent article, Montréal est une ville qui regorge de créativité culinaire, avec des jeunes chefs qui n’ont pas froid aux yeux. Alors, lorsque j’entends parler d’une nouvelle adresse, je m’empresse d’y faire un tour.

Ce restaurant, situé sur la rue Ontario, fait déjà fureur. Ouvert depuis cet automne, ce restaurant, tenu par le chef Antonin Mousseau-Rivard, propose un menu dégustation unique, en sept services, avec la possibilité de rajouter un ou deux suppléments, si on le souhaite. En effet, ce chef, avant de se lancer dans l’aventure du Mousso, a travaillé comme cuisinier pour le restaurant Contemporain du MAC (Musée d’Art Contemporain de Montréal).

Au Mousso, le jeune chef propose une cuisine innovante, avec des produits locaux et de saison, uniquement. Il n’hésite pas à sortir des sentiers battus, en proposant des expériences et des mélanges de saveur originaux, pour des chefs d’œuvre, aussi délicieux pour les yeux que pour le palet.

J’ai pris énormément de plaisir à la dégustation de ce menu unique, que je vous laisse le plaisir d’admirer avec ces quelques photos.

Photo 4

DSC_0578

Pour vous donner une idée, voici le menu servi lors de ma visite :

Plat 1 : Un morceau de boeuf Wagyu tendre, servi en tataki, et accompagné d’une crème cuite, d’une louchée de caviar du Nouveau-Brunswick et de quelques feuilles de capucines.

Plat 2 : Une galette de chaire de calamar, à peine grillée, relevée de gouttes d’ail fermenté et accompagné de petits morceaux de gras de porc frits et ultracroquants ainsi que de fines lamelles de champignons de Paris crus.

Plat 3 : Un pavé d’omble servi dans son jus de betterave et de quatre quenelles saupoudrées d’une poudre de betterave déshydratée : 1. Gel de betterave – 2. Crème de culture – 3. Gel d’oignon – 4. Oeufs de corégone.
Le tout accompagné de craquelins au seigle.

Plat 4 : Une assiette de volaille cuite sous vide, parfaitement tendre, servie avec une petite pointe de sauce à la laitue fraîche.

Plat 5 : Une carotte cuite au four, séchée, et servie sur une fine tranche de canard et présentée avec de jolies petites fleurs de tagètes et un gel à l’argousier.

Plat 6: L’anti-dessert – Un gâteau éponge au sang, cuit au micro-ondes, avec un petit crumble, accompagné d’une glace à l’échalote, et d’un vinaigre de pomme de vendanges tardives.

Plat 7: Le dessert final est un blanc-manger, accompagné de courge, de miel et d’huile de colza.

Le Mousso : 1023, rue Ontario Est, Montréal
.
438 384-7410.

Menu unique à 80 $ le mercredi, et à 90 $ du jeudi au samedi.
Possibilité d’accords mets et vins pour 50 $ de plus.

DSC_0595

DSC_0580

DSC_0583

2 thoughts on “Le Mousso, un chef d’oeuvre visuel et culinaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s