Belize : plages paradisiaques, aventure, soleil et détente !

Le Belize, ce petit pays situé entre le Mexique et le Guatemala, tu en as peux être jamais entendu parlé, et pourtant, il possède la 2éme plus grande barrière de corail après l’Australie. C’est le seul pays d’Amérique latine où l’anglais est la langue officielle.
Ce petit pays peu connu est souvent comparé au Costa Rica pour la richesse de sa faune et de sa flore incroyable.

Voici les activités indispensables à faire pour s’imprégner de la culture bélizienne.

Visiter des sites Maya

L’un des plus connus est le site de Xunantunich. donc forcément le plus touristique. Nous avons commencé par le site Lamanai (crocodile sous l’eau en langue maya). Il est situé à 2 heures de Belize city au nord. C’est un des rares sites à avoir survécu à l’« effondrement classique » au XI ème siècle. Situé au milieu de la jungle, le site est vraiment bien conservé.
Il existe deux façons de s’y rendre. La première, par voiture, mais par contre accrochez-vous, car la route est remplie de trous (nid-de-poule comme on dit au Canada), ou par bateau sur le fleuve le new river rempli de crocodiles.
Les deux grandes pyramides dominent le site dont au sommet d’une d’entre elles, on peut observer l’immensité de la jungle qui l’entoure. Soyez vigilant et observez bien autour de vous, vous pourriez apercevoir quelques singes.
Le point fort de ce site c’est aussi son temple avec les masques.

J’ai aussi eu la chance de découvrir les sites de Lumbaatum et Nim Li Punit situé dans le district de Toledo au sud.
Le premier est le site le plus étendu du sud du pays. Il est en piteux état, car lors de la découverte des dynamites ont été utilisées. Je vous laisse imaginer le résultat. Depuis des archéologues essaient pierre par pierre de remettre sur pied ce qui est possible. Mais cela va prendre encore de nombreuses années.

Le second site encore en bon état est beaucoup plus populaire, car celui-ci était un site religieux. C’est ici que se trouve la plus grande Stella du Belize et la seconde plus grande Stella Maya au monde.

Je ne sais pas si c’est à cause de la saison (début novembre), mais avoir la chance de visiter des sites de cette envergure sans aucun touriste c’est vraiment incroyable.

Cuisiner dans une famille Maya

La culture maya est très présente ici, bien que le pays fût une colonie anglaise, ils ont gardé leur tradition. J’ai eu la chance d’aller rendre visite à Ms Bo pour un cours de tortillas. Cela peut paraitre simple, mais c’est toute un art de créer des tortillas bien rondes et fines.
Les tortillas ici comme dans la plupart des pays d’Amérique latine sont un élément de base de leur alimentation.

Visitez une production de cacao

L’or noir comme on peut l’appeler, car à l’époque le peuple Maya l’utilisait comme monnaie d’échange. Aujourd’hui ce petit trésor se situe principalement dans la région de Toledo au sud du pays. Le climat tropical et humide est parfait pour ce type de culture.

La première partie de la visite commence dans la jungle avec tout au long du parcours, des découvertes, des dégustations de plantes et fruits typiques de Belize. C’est à ce moment-là qu’on se rend compte de la richesse de ce petit pays.

Pour la seconde partie, rendez-vous à la fabrique pour un atelier fabrication d’un chocolat chaud.

Étape 1 – On fait dorer la fève de cacao
Étape 2 – On écrase le cacao
Étape 3 – On broie le grain pour en tirer l’huile et obtenir une nouvelle texture proche d’une pâte.
Étape 4 – On mélange cela à de l’eau chaude

Ce n’est pas si compliqué de faire du chocolat chaud.

Dormir dans un lodge au milieu de la nature/jungle.

Le nord du Belize est beaucoup connu pour ses iles. Le reste du pays est beaucoup moins touristique, mais à beaucoup à offrir.
Le pays dispose de beaucoup d’établissements (lodges) au milieu de la nature. Il faut dire que le pays est principalement composé de jungle. À chaque fois tout est ouvert (avec des moustiquaires bien sûr, car ici ils sont assez méchants surtout en novembre) sur l’extérieur afin d’admirer le paysage.

J’ai eu la chance de loger dans un premier lodge au milieu de la jungle – Ian Anderson’s Caves Branch Jungle Lodge. Notre cabane se situait à 155m au dessu du sol dans la jungle et le panorama que celle-ci offre était incroyable.

Le second lodge se situe proche de Punta Guarda (au sud du pays), il offre un cadre totalement différent. Toujours perdu au milieu de la nature le Cotton Tree Lodge s’intègre parfaitement dans la cadre naturel. Situé le long de la rivière Moho, les maisons sont bâties en bois avec comme toit les feuilles de palmiers. Une caractéristique typique du sud du pays.
Les propriétaires Adam et Kasey ainsi que l’équipe travaille fort pour faire vivre ce petit coin de paradis. Tout est 100% organique et local. Les conditions climatiques (climat tropical et humide) favorisent cela. Tous les jours une variété de fruits et légumes de saison avec de belles découvertes. Et le matin, des séances de yoga sont proposées pour un réveil en douceur au son des oiseaux.

Caves

La météo n’était pas propice, beaucoup de pluie en cette saison, donc le niveau de l’eau de la rivière etait trop haut dans les caves pour pratiquer cette activité. Mais il s’agit d’un incontournable au Bélize. Dans la culture maya, c’était l’endroit où se pratiquait les sacrifices humains.

Snoorkling

Un incontournable, car le Bélize procède la 2e plus grande barrière de corail après l’Australie.

Si tu cherches une destination originale pour tes prochaines vacances tu sais où aller.

Budget d’un voyage au Pérou

Machu Picchu - Perou

Pendant 18 jours, nous avons pris la direction du sud du Pérou, à la découverte de ses paysages, entre Lima et Cuzco, en passant par Arequipa.

La plupart des activités que nous avons faites, tout au long de notre voyage, ont été reservées au dernier moment. Pour chaque activité, vous trouverez facilement une multitude d’agences ou même des locaux qui vous seront d’une grande aide.

Par contre, je vous recommande de résever à l’avance votre excursion au Machu Picchu. Et, si vous voulez avoir la chance d’atteindre les hauteurs du Wayna Picchu, réservez vos billets plusieurs mois, avant votre voyage, car les quantités sont très limitées.

Partir à l’aventure, c’est une chose. Mais, anticiper les dépenses, c’est pratique et ça permet de faire face aux imprévus. Alors, voici un récapitulatif du budget, pour une personne (à part le logement), pour un voyage de 18 jours au Pérou.

Transport

Avion : 900 $ CAD aller/retour pour une personne chez Air Canada Rouge, catégorie économique
(Aller : Montréal/Toronto/Lima & Retour : Cuzco/Lima/Toronto/Montréal).

Bus (Cruz del Sur) :
– De Lima à Ica : 21 $ CAD
– De Ica à Nazca et de Nazca à Arequipa (nuit dans le bus en Cama) : 60 $ CAD
– De Arequipa à Puno et de Puno à Cuzco (nuit dans le bus en Cama) : 25 $ CAD

Bus (Colectivo) :
– De Cuzco à Urumbamba : 3 $ CAD
– De Urumbamba à Central Hidroeléctrica : 12 $ CAD
– De Urumbamba à Cuzco : 3 $ CAD

Train : De Aguas Calientes à Urumbamba : 90 $ CAD (on était plus capable de marcher).

Cuzco - Peou

Logement

(prix pour 2 personnes)

Lima, 2 nuits dans le quartier de Baranco : 176 $ CAD en Airbnb
Ica, 2 nuits : 155 $ CAD en Airbnb
Arequipa, 3 nuits : 159 $ CAD en Airbnb
Puno, 1 nuit : 100 $ CAD en Airbnb
Cusco, 1 nuit : 77 $ CAD en Airbnb
Urumbamba, 1 nuit : 160 $ CAD dans un hôtel****
Aguas Calientes, 1 nuit : 183 $ CAD dans un hôtel
Urumbamba, 1 nuit : 320 $ CAD dans un hôtel***** avec spa. Moment de détente, après 18 jours de vadrouille et l’ascension du Machu Picchu. On l’avait bien mérité!

Vous pouvez retrouver les sites Internet de chaque hébergement, en cliquant sur le nom de la ville.

Arequipa - Perou

Activité

– Découverte des vignobles d’Ica et buggy dans les dunes de Huacachina : 20 $ CAD
– Survol des lignes de Nazca : 100 $ CAD
– Excursion d’une journée dans le Canyon de la Colca : 40 $ CAD
– Cours sur le chocolat et sa fabrication à Arequipa : 23 $CAD
– Excursion d’une journée sur le lac Titicaca (Visite des Uros, de Taquile et repas inclus) : 20 $ CAD
– Excusion à Moray et dans les Salinas de Maras (Visite et chauffeur privé) : 20 $ CAD
– Billet pour le Machu Picchu & le Wayna Picchu : 100 $ CAD
– Visite avec guide privé du site Machu Picchu : 38 $ CAD

Nourriture

Je n’ai volontairement pas mis de budget nourriture car nous sommes de vrais foodies, alors le budget a un peu explosé, de notre côté. En effet, le Pérou a une culture gastronomique très riche et diversifiée. Mais, si vous cherchez de bonnes adresses pour vous faire plaisir, voici mes recommandations, par ville : – LimaArequipaCuzco

Total

Voyage: 1 114 $ CAD
Logement: 660 $ CAD
Activités: 361 $ CAD

TOTAL : 2 135 $ CAD par personne

Nazca - Perou

 

Comment se rendre au Machu Picchu?

Machu Picchu - Perou

Comment se rendre au Machu Picchu?

Il existe 3 façons de se rendre au Machu Picchu :

– La première et la plus chère est le train. Vous pouvez faire un aller-retour en une journée entre Cuzco et Aguas Calientes. Comptez environ 200 dollars US pour le trajet aller-retour.

Durée totale du voyage : environ 3h30.

– La seconde, qui est aussi la plus longue est l’Inca trail (chemin). Le départ se fait à Cuzco et il faut entre 4 et 5 jours de marche pour vous rendre au Machu Picchu. Attention, pensez à bien réserver à l’avance, car le nombre de places pour cette randonnée est limité. Le prix varie entre 480 et 600 dollars US.

– La troisième solution, qui est celle que nous avons choisi, consiste à se rendre à Ollantaytambo en collectivo (petit bus collectif), puis de prendre un autre bus d’Ollantaytambo jusqu’à la central Hidroelectrica (environ 5 heures de bus, avec 3 pauses en cours de route). Attention à prendre des médicaments pour le mal de cœur, car il y a beaucoup de virages. Cela nous a coûté environ 15 soles par personne au départ de Cuzco et 30 soles au départ d’Ollantaytambo.

Après ce long périple en bus, c’est parti pour 3 heures de marche jusqu’à la ville d’Aguas Calientes. Le chemin à suivre est plutôt simple car il suffit de marcher le long des rails du train. Lors de votre parcours, vous trouverez des petits restaurants installés en plein milieu de cette forêt, si vous souhaitez faire une pause. Par contre, faites la route à pied de jour, car ça peut vite devenir un vrai calvaire durant la nuit, à cause des ponts à traverser et de toutes les pierres qui se trouveront sur votre chemin.

Après une bonne nuit de sommeil à Aguas Calientes, 2 choix s’offrent à vous pour enfin se rendre au Machu Picchu :

– Le plus simple est le bus, qui part environ toutes les 10 minutes, très tôt dès le matin. Il faut environ 30 minutes pour arriver à l’entrée du site du Machu Picchu. Prix de 24 dollars US pour l’aller-retour.

– La montée à pied, est l’option que nous avons préférée car c’est une expérience beaucoup plus authentique. Nous sommes partis vers 4h du matin de l’hôtel, et nous avons mis environ 20 minutes à pied pour nous rendre en bas des marches et quasiment 1h pour monter les 1 716 marches. Si vous décidez de partir dès l’aube, pensez à prendre une lampe frontale.

Le Machu Picchu n’est accessible qu’à partir de 6h, donc rien ne sert de se presser, car le lever du soleil sur le site ne se produit que vers 7h30 du matin. C’est réellement une expérience à ne pas manquer, car voir les rayons du soleil éclairer le Huayna Picchu (la montagne en face du Machu Picchu) est un moment inoubliable.

Si vous avez encore du courage, vous pouvez affronter le Huayna Picchu, qui vous prendra environ 1h de montée. Mais, attention car celle-ci est beaucoup plus physique que la montée des marches jusqu’au Machu Picchu.

Si vous avez du temps sur place, je vous conseille de prendre un guide. Il vous expliquera en détail l’histoire du site, son fonctionnement et vous révèlera quelques anecdotes sur sa construction. C’est vraiment intéressant de pouvoir comprendre toute l’ingéniosité du peuple Inca!

N’oubliez pas de réserver votre billet en ligne sur le site officiel du Machu Picchu, car le nombre de visiteurs par jour est limité à 2 500 places. Pour avoir la chance de monter le Huayna Picchu et apprécier une vue incroyable sur le Machu Picchu, il faut être parmi les 400 chanceux qui auront réservé leur billet en ligne, plusieurs mois à l’avance.

Plus de photos ici.

 

Cuzco, la capitale Inca

DSC_0356DSC_0313

Nouvelle journée, nouvelle ville. Je vais vous parler de Cuzco, la capitale Inca, incontournable pour se rendre au célèbre Machu Picchu.
Située à 3 400 mètres d’altitude, c’est une ville vallonnée au cœur de la vallée.
Ici, on est loin des villes comme Arequipa qui avait gardées beaucoup de traces de la culture espagnole, car on y retrouve plutôt de magnifiques vestiges Incas.

La célèbre Plaza de Armas est incroyable par sa grandeur et par sa beauté, avec sa cathédrale, son église et sa statue géante de l’Empereur Inca, Pachacuti.

Comme il s’agit d’une ville étape, pour se rendre au Machu Picchu, on trouve à proximité de celle-ci énormément de vestiges. Je vous conseille de vous rendre à Písac, situé à une trentaine de minutes en collectivo, ainsi qu’aux sites de Moray et d’Ollantaytambo.

Je vous recommande de prendre le boleto turistico, un ticket touristique que vous pouvez acheter à Cuzco, et qui vous donne le droit de visiter plusieurs sites incontournables. Le prix de celui-ci est de 130 soles pour toutes les activités, ou de 50 soles si vous choisissez de n’en visiter que quelques unes.
Nous avons choisi de prendre celui à 50 soles (el boleto parcial), car nous avions prévu de ne passer qu’un court séjour à Cuzco et parce que les attractions en dehors de la ville nous intéressaient davantage.

Písac : Le village est connu pour ses marchés du dimanche et pour son site archéologique inca, l’un des plus importants de la Vallée sacrée. Le versant de la colline est strié de terrasses agricoles.

Moray : C’est un ancien centre de recherche agricole inca, situé dans la Vallée sacrée des Andes.

Ollantaytambo : C’est une forteresse inca. Elle fut le siège de combats acharnés entre Incas et Espagnols.

Salinas de Maras : Dans la vallée de l’Urubamba, les salines de Maras abritent des centaines de bassins suspendus en terrasses sur les flancs de la montagne. Encore exploitées aujourd’hui, les salines fonctionnent en coopérative. La production annuelle totale oscille entre 160 et 200 tonnes (site non-inclus dans le boleto turistico).

Prenez le temps d’arpenter les petites rues de Cuzco et vous y découvrirez une multitude de petites boutiques, tenues par des petits artisans locaux (surtout dans la rue Carmen Alto). Vous pourrez ainsi rapporter le super tee-shirt de vos rêves, avec une tête de lama, pour rendre tous vos amis jaloux!

Aussi, pour que votre séjour soit des plus que parfait, voici quelques adresses gourmandes :

• Jack’s café pour un délicieux brunch americano-péruvien
• Green Point pour un restaurant vegan
• Valeriana pour une gourmandise à l’heure du goûter
• Cicciolina, un super bar à cocktails et à tapas péruviens. Un coup de coeur!

Lac Titicaca, le lac le plus haut du monde

Puno est la ville la plus haute de notre voyage. Située au bord du lac Titicaca (le lac le plus haut du monde), Puno est le lieu de départ des excursions sur les différentes îles du lac.
Après un réveil matinal et émerveillé par le lever du soleil, nous avons pris la direction du port pour le début de notre expédition sur le lac.

DSC_0142Première étape les îles Uros, habitées actuellement par des indigènes Aymaras, des descendants des Uros. À l’origine ces îles ont été créées par les Uros, au 13ème siècle, pour échapper aux Incas, la tribu rivale.
Les derniers Uros ont disparu autour des années cinquante, et depuis, ce mode de vie a été récupéré par les Aymaras à des fins commerciales.

Ces îles sont situées à 5 km à l’est de Puno, et il faut environ 30 minutes de bateau pour s’y rendre.

Ces îles sont artificielles et sont constituées de tortora, une sorte de jonc. La partie blanche de la tortora est plutôt tendre et se mange. Le goût est assez neutre, mais bon. La tortora est également utilisée comme base pour construire les îles, les habitations et les bateaux. Il faut refaire la couverture de tortora plusieurs fois par an, ce qui ne leur pose pas de problème, car cette plante pousse abondamment dans le lac.

DSC_0209DSC_0202

Le voyage continue sur le lac Titicaca pour prendre la direction de Taquile.

Environ 2 000 personnes vivent sur l’île de Taquile. Le paysage y est magnifique, avec ses petites embarcations de pêcheurs amarrées aux quais et ses maisons colorées qui débordent de vie.

C’est la seul activité sur place, l’activité est en vente de partout dans la ville. Nous l’avons réservé à Arequipa car notre bus arrivé de nuit.

Après un moment de détente, à 4 000 mètres d’altitude, nous continuons notre périple et prenons un bus de nuit pour nous rendre à Cuzco.