Tyrolienne en plein mois d’hiver

Situé à seulement 1h30 de Montréal, Tyroparc propose des activités tout au long de l’année, telles que de la tyrolienne, de la motoneige, de la via ferrata, de la descente en rappel et des randonnées pédestres.

Nous sommes donc allés leur rendre visite en plein mois de février, pour essayer leur Méga Tyrolienne, parmi les plus longues et les plus hautes du Canada.
Imagine, presque 1km de tyrolienne, à pleine vitesse avec une incroyable vue…
Mais, pour se rendre à ce beau point de vue, il faut tout d’abord commencer par une petite promenade en forêt, d’environ 30 à 45 minutes. Une fois arrivés en haut, il y a un tipi avec un feu, qui nous attend pour se réchauffer.

Ce jour là, le vent était avec nous et en prenant une bonne position, on pouvait atteindre les 100 km/h. Malade!!!!
Le départ se fait au milieu des arbres, avec une vue imprenable sur la vallée, une fois au milieu de la tyrolienne. On a vraiment l’impression de voler au-dessus des arbres.

Après avoir fini la plus grande tyrolienne, on enchaîne avec une plus petite, pour se rendre à la fin du parcours. Nous avons fait celle-ci en groupe de 2, car avec le vent il y avait un risque que l’on se retrouver coincés au milieu.

Alors, si vous avez la chance d’aller à Sainte-Agathe-des-Monts, prenez le temps de rendre visite à l’équipe de Tyroparc, qui s’occupera bien de vous. Pour notre part, nous comptons bien y retourner pendant les couleurs de l’automne.

Tyroparc
400 Chemin du Mont Catherine
Sainte-Agathe-des-Monts, QC, J8C 2Z7
(819) 324-2002

On patine au domaine de la Forêt Perdue

dsc_1048

dsc_1021

L’hiver au Canada, on fait du patin! Juste à Montréal, on compte 260 patinoires extérieures, avec quasiment une dans chaque parc.
Mais, dans cet article, je ne vous parle pas d’une simple patinoire, mais d’une forêt, celle du domaine de la Forêt Perdue. Elle est située à seulement 1h30 de Montréal, dans la petite ville de Notre-Dame-du-Mont-Carmel, juste à coté de Trois-Rivières.

Le domaine offre plus de 15 km de sentier glacé, à travers une forêt de pins. Tout le long du parcours vous pourrez rencontrer des lamas et prendre plein de photos fun avec eux (depuis notre voyage au Pérou, on est tombé en amour avec eux).

Sur place, vous trouverez des traineaux pour les débutants, et vous aurez aussi la possibilité de louer des patins, si vous en avez besoin.
Dépêchez-vous d’en profiter car le sentier est ouvert seulement de décembre à mars.

Une idée de plus pour occuper vos week-ends, cet hiver…

Ma Cabane dans les arbres

Cela vous direz de dormir dans une cabane dans les arbres? J’ai l’adresse qu‘il vous faut.

Située à seulement 1h30 de Montréal dans les laurentides, l’auberge du trappeur propose de vivre une super expérience, dans leur chalets sur pilotis, au milieu des arbres.

Lorsque vous arrivez sur place, un hôte très sympathique vous accueille et met à votre disposition un petit traineau, pour tirer vos affaires et votre bois. Une petite cabane dans les arbres, ça se mérite. L’aventure peut enfin commencer.

Les cabanes sont pleines de charme. C’est l’endroit idéal pour passer un moment romantique, avec sa douce. Les cabanes sont assez spacieuses et se composent d’un balcon, pour profiter des températures plus clémentes. À l’intérieur, on y retrouve un canapé, une cuisine, des toilettes et une douche. Le lit se trouve au niveau de la mezzanine.

Alors, si vous avez envie de sortir de la ville, pour passer un moment ressourçant, vous savez maintenant où aller.

dsc_1252-copy

dsc_1225-copydsc_1314-copy

Rétrospective 2016

2016 se termine avec encore de belles surprises et de beaux voyages!

35°C degrés, la température du jacuzzi le 1er janvier 2016.
44, le nombre de chambres dans l’hôtel de glace à Québec.
-40°C degrés, la température lors de notre promenade en chien de traineau, en février dernier.
4, le nombre d’aller-retours à New York, pour vous rapporter toujours plus de bonnes adresses.
2, le nombre de mes coups de cœur brunch montréalais, Salmigondis et Hoogan & Beaufort.
10, le nombre d’essais qu’il ma fallu pour réaliser le mouvement parfait en trapèze volant.
2 116, le nombre de kilomètres parcourus pendant notre séjour incroyable au Pérou.
1 715, le nombre de marches à gravir pour arriver sur le site du Machu Picchu.
3 812 mètres, la hauteur du lac Titicaca, le plus haut du monde, que l’on a visité lors de notre voyage au Pérou.
4, le classement mondial du restaurant qu’on a eu la chance de découvrir lors de notre passage à Lima.
1, pour mon coup de cœur culinaire cette année, à Montréal, Le Mousso.

Au total, plus de 22 000 kilomètres parcourus entre terre et mer.

Hâte de voir ce que 2017 nous réserve!

Le Virunga, à la découverte de la culture africaine

Aujourd’hui, je vous emmène en voyage, un voyage culinaire.
Ouvert il y a seulement 4 mois, le restaurant Virunga, vous fait voyager à la découverte du continent Africain.
Lorsque l’on découvre l’endroit, on arrive dans un décor intimiste, où on se laisse transporter par la musique multiculturelle.
La chef du restaurant veut mettre à l’honneur la culture africaine, en proposant des plats qui représentent la diversité des différents pays d’Afrique. On y découvre différentes associations de recettes africaines, dans une même assiette. Ici, ne vous attendez pas à manger du riz!
Le restaurant Virunga est aussi très fier de ses origines et c’est pour cela qu’il ne propose à la carte que des vins d’Afrique du Sud.

dsc_0206-copydsc_0212-copy

La chef du restaurant souhaite faire connaitre des légumes que nous n’avons pas l’habitude de manger, comme l’igname, le manioc ou encore le plantain, des féculents originaux qui sont remplis de bons nutriments.
Le menu est composé de seulement 4 entrées et 5 plats, afin de pouvoir le changer régulièrement, en fonction des arrivages du marché. En effet, le Virunga essaye de travailler avec des producteurs locaux, et de cuisiner aussi souvent que possible avec des aliments bios, afin de garantir un gage de qualité à sa clientèle.

Lors de notre venue, nous avons choisi en entrée, la salade Virunga qui est composée d’un mélange de mangue, de papaye, d’avocat et de crevettes légèrement assaisonnées. Pour ma part, j’ai adoré la soupe de haricot, au lait de coco et curry, accompagnée de crostinis de plantain, en guise de croutons.

Pour le plat principal, le poulet de Cornouailles mariné et grillé au charbon, accompagné d’ignames pilés, d’un sauté de légumes du marché et d’une réduction ananas-arachide, était une belle découverte. Nous avons aussi eu la chance de gouté à une chaudrée de Darnes de Malangwa accompagné d’un pain de manioc, un croisement entre un plat subsaharien et une spécialité du congo, des aliments qui nous était inconnu, mais délicieux.

Comme nous sommes des petits gourmands, chaque bon repas se termine par un dessert, une crêpe pour moi et des beignes pour ma blonde. Lors de la dégustation de nos desserts, nous avons retrouvé un même ingrédient l’Amarula, un alcool d’Afrique du Sud, crémeux et similaire au Baileys. Nous avons été ravis d’avoir pu voyager en Afrique jusqu’au dessert, en nous laissant emporter par des saveurs qui nous étaient jusque là inconnues.

En bref, le Virunga offre un voyage, au milieu d’une culture qu’on ne connait pas ou très peu. Vous serez sûr d’être dépaysé avec une chef en cuisine qui cherche toujours à innover, et qui a même créé une poutine revisitée avec des frites de manioc et de plantain, et du fromage de chèvre pour remplacer le fameux fromage en grains.

Alors, si vous avez envie de voyager, tout en restant au Québec, je vous invite à essayer le Virunga, pour découvrir l’Afrique dans votre assiette.

Le Virunga : 851 Rue Rachel E, Montréal, QC H2J 2H9
Téléphone :(514) 504-8642